Août

Août 2005 _____




La navigation en solitaires à deux va reprendre...

le 28 août 2005

Le bateau est bien vide et nous sommes ravis qu'il ait pu permettre des vacances un peu culturelles et bien marines aux jeunes et plus jeunes. Arthur a découvert la plongée en apnée et, à 6 ans, s'est permis de vraies apnées plombées avec recherche d'objets jusqu'à 3 mètres de profondeur. Quant à Garance, à 3 ans, elle a refusé le gilet pour parader sur les flotteurs en frite de polystyrène. Cette visite tant attendue nous a permis de retrouver des êtres chers. Mais d'autres n'ont pas encore pu venir. Peut-être l'an prochain ??? Inch Allah!!!


Depuis leur arrivée, les journées sont courtes, les nuits aussi puisque nous en profitons pour nous déplacer d'un site à l'autre. Après quelques visites terrestres, les enfants découvrent l'eau à 30°C et les belles criques. Les photos se passent de commentaires.


Le 10 août

À 30 milles d'Antalya, nous avons découvert (mais pas seulement nous), une crique pleine de charme, une des plus belles du secteur. L'eau est entre 28 et 31°C selon l'incidence des sources d'eau froide qui sourdent de la montagne. Dans la journée, c'est la noria des gülets, dans l'ensemble pas trop sonorisées, qui occupent le front de plage. Nous sommes en plein milieu de la crique, légèrement au delà des lâchers d'ancre. Quelques oursins dans les récifs qui gardent l'entrée de la crique, des pêcheurs sympas. Bref, nous attendons le 14 août pour retourner à Antalya chercher les jeunes en bricolant, tricotant, nettoyant, rangeant... (qui fait quoi?)... 


Le 5 août

Antalya, une ville que nous venons d'apprécier. L'an dernier, nous y sommes passés trop vite en voiture. Le port très ancien, très beau mais petit, cerné par de hautes murailles, nous a accueilli malgré le peu de places disponibles pour les bateaux de plaisance. Nous avons pu à loisir découvrir une ville très moderne, très vaste avec une part d'ancien qui lui donne un certain cachet. Oublions le quartier spécial touristes et poussons un nouveau coup de gueule (jusqu'aux autorités supérieures du port) contre la boite de nuit qui, là encore, dispense ses watts jusqu'à 4 heures du matin sans se soucier des interdits ... puisque la police apprécie ses invitations. La dernière nuit a tout de même été plus calme. Après avoir œuvré dans le bateau pour quelques nettoyages, rangements, vidanges, recherche de petites fuites..., nous attendons maintenant les enfants et deux petits enfants pour le 15 août dans des criques presque voisines (30 Milles d'Antalya). Le spectacle des gülets venant faire visiter les ruines de Phasélis est très beau. Le port romain est ainsi toujours actif avec de beaux bateaux pour l'honorer.


Alanya, ville moderne

Boite à bruits

Lumières... et sons

Maison traditionnelle d'Alanya

La carte postale la plus vendue.

Vue du château

Le marchand de cacahouètes pour touristes n'était pas là!

le 1er août 2005

Quel contraste!

Après ces moments chaleureux et intenses passés avec les pêcheurs d'Aydincik, nous venons de rallier Alanya, le dernier bastion Sud de la côte touristique. Pour gagner ce port, nous avons effectué deux étapes dans des nouveaux aménagements portuaires pour le moins rustiques où nous avons mouillé parmi les chalutiers dont certains sont responsables de l'alimentation d'une fish farm d'élevage de thons. Ces chalutiers sont chargés de tonnes de sardines (d'élevage?) pour ces animaux qui refusent le granulé. Et puis, ALANYA! Le choc!!! Le petit port est maintenant prolongé par une immense digue qui crée une large darse capable d'accueillir les pêcheurs, les promènes C... (plus de 100 dénombrés) et les voiliers, au nombre de 4 aujourd'hui. Les digues du port ne sont encore que des enrochements et les mouillages se font à l'ancre avec bout à terre fixé à un rocher plus pointu que les autres. Mais ATTENTION! Si le cow boy chargé de la surveillance du port vient vous placer sur le quai face à la ville, REFUSEZ et allez vers la digue d'entrée perpendiculaire au quai du port: la place qu'il vous propose est l'endroit où de 16h à 19h ,les gülets viennent faire vider leurs réservoirs d'eaux noires par une grosse pompe à M.... en se bousculant (et vous bousculant) pour être le plus vite possible et le plus près possible du tuyau salvateur. Un mauvais moment à passer, une étrange expérience! Mais vous pouvez vous dire que, au moins, vous êtes éloignés des bruits de la ville. Une promenade de prise de contact vous offre une ville moderne, aux constructions neuves, de beaux magasins, des rues commerçantes (pas même un bazar) et un très beau château qui domine la ville. Tous les ingrédients d'une belle image de marque, un label rassurant pour que la Turquie soit considérée comme la banlieue touristique de l'Europe. Et puis, retour au bateau et encore une fois l'envie de fuir, de retourner vers la vraie Turquie, la France des années cinquante, la Turquie du Sud Est. A partir de 22h, la ville déchaîne ses Watts, créant une véritable muraille de bruit qui traverse la darse et vous percute de plein fouet. Parfois, dans cette cacophonie gigantesque, une musique plus tonitruante que les autres vous tire de votre demi sommeil: c'est une gület chargée de touristes qui vont danser en mer. Alanya, une ville de déments toute dédiée à proposer des prestations qui satisfont la demande d'une populace à dominante allemande... et russe pour certaines femmes, avides de sensations disco à 150 décibels et autres. Et, pendant ce temps, à quelques milles de là, Mehmet et les autres petits pêcheurs risquent leur vie dans la nuit et la houle pour quelques lires turques... Il faut nous y faire, nous avons quitté une vie authentique et nous remontons vers la civilisation "évoluée", vers les stations touristiques qui n'ont rien à envier à Ios (Grèce) ou Ibiza (Espagne). Heureusement qu'il reste quelques villages authentiques et des mouillages solitaires. Nous irons à leur rencontre une fois les enfants retrouvés, le 15 août.


Le récit de Martine N°2 est en ligne!!! Notre opinion sur les deux Chypre ... et bien d'autres choses St Pierre, Abraham et les kurdes...
Notre visite en Jordanie Notre visite en Israël Hospitality Pansiyon, Sanli Urfa Turquie Est

Pour vous, terriens, quelques observations météorologiques ancestrales (informations météo plus complètes sur la page spéciale)

AOUT

Autant de brouillards en août, autant de déluges dans l’année.
Ce qu’août ne cuira septembre ne le rôtira.
S’il pleut en août, c’est du miel et du moût.

4 août : S’il fait très chaud à la Saint Dominique, l’hiver sera rude.

5 août : Si temps couvert : hiver humide et neigeux, si journée sèche, hiver sec.

15 août : La Vierge du 15 août arrange ou défait tout.

24 août : À la saint Barthélemy, la grenouille sort de son nid.