Juin

 

_____ _____

1er Juillet

Meryemana : A quelques kilomètres d'Ephèse, dans un cadre plein de sérénité, un moment d'émotion : la maison où la Vierge Marie (Meryem pour les musulmans) a vécu un temps. Elle avait suivi Saint Jean à qui Jésus l'avait confiée. C'est là que sa "dormition" est intervenue.
1er juillet

Ephèse : Pour ne pas rompre le rythme de la présentation et rester dans le même secteur de visites, nous restons sur la page juin pour présenter Ephèse et Meryemana.Ephèse, les ruines les plus visitées de Turquie et, certainement les plus riches. Elles sont très bien restaurées dans un très joli site. Une visite mémorable. Nous avons découvert que la Scholastique dans laquelle nous avons baigné pendant de très très longues années n'était que madame Scholastichia, une respectueuse mère Maquerelle, tenancière d'un hammam, des latrines et du plus grand bordel encore bien conservé.

30 juin

Pamukkale : Spectacle grandiose : Non ce n'est pas une piste de ski donnant sur deux lacs de montagne. C'est une colline recouverte de concrétions d'un blanc presque immaculé déposées par une source d'eau chaude très "calcaire". Un site presque unique au monde, seulement concurrencé par une autre formation calcaire située en Algérie (Hammam Meskoutine). Celui-ci est tout de même très spécifique et plus impressionnant par l'ampleur du phénomène. Un Padirac à l'air libre !!!

Merci aux autorités turques qui ont réussi l'exploit d'obliger à la destruction des hôtels et buvettes diverses qui s'étaient édifiées sur le site et le défiguraient. Ils tendent maintenant à gommer les dégats que ces implantations ont provoqués.

27 juin

Acte difficile : devoir rejeter à l'eau ces merveilles avec l'émotion de les faire surgir du passé.
27 juin

« Un petit air de paradis »

L’arche de Noé aurait échoué au Mont Ararat, la Vierge Marie serait morte à Meryemana près d’Éphèse, Saint Jean et Saint Paul nous précèdent et, aujourd’hui, pour nous seuls, ce vaste « Lagon » aux eaux émeraude, cerné de collines recouvertes de maquis et d’oliviers avec, au fond, une petite plage de galets multicolores. Ce site a un petit air de Paradis.

24 juin

Premières impressions turque : Nous sommes frappés par la qualité de l'accueil. Gentillesse, serviabilité, désintéressement, sourire, du plus jeune au plus vieux. Imaginez deux étrangers en panne sur une route française un dimanche. Hé bien, en turquie, un paysan parlant très bien français vous prend en charge, arrête un chauffeur de taxi qui diagnostique la panne, va chercher (à 40 Km de là) le grosiste de pièces automobiles qui participe à une fête locale, l'emmène dans son usine, récupère la pièce défectueuse, revient en rase campagne, toujours escorté du paysan interprète et répare la voiture. Pendant ce temps, le loueur de voiture, prévenu par téléphone s'enquiert régulièrement de notre sort. La somme réclamée est très raisonnable et, le loueur, avec plein d'excuses nous rembourse tous les frais et nous donne, pour le lendemain, une belle voiture. Et, de plus nous nous sommes faits deux amis.

Pergame est un site de ruines très impressionnant et très riche. Izmir est une ville très vaste, très propre . Le grand bazar n'est pas fait pour les touristes et nous nous y sommes sentis très bien avec toujours beaucoup de sourires à notre égard. Nous avons affiné la technique pour écarter les rabatteurs.

21 juin

Cesme en Turquie

Accueil remarquable, plein d'une extrème gentillesse. Aucun problème pour obtenir très facilement le Transit Log nous permettant de naviguer librement dans les eaux turques. Nous sommes millionnaires !!! 1million de livres=0,6 Euros. Les textes sont lisibles et beaucoup de mots lus en phonétique sont compréhensibles. Rien à voir avec les voisins d'en face !!!

20 juin

Une superbe promenade à l'intérieur de l'île de Chios (ou Khios) et, demain, direction en face, la Turquie. Mais, auparavant, formalités policières lourdes, longues, fastidieuses avec l'amabilité contestable d'un garde côte grec pour payer 10 Euros notre séjour dans ce port inconfortable et sans services et, surtout, mettre de beaux tampons d'entrée et de sortie du port sur le Transit Log grec. Très énervant! Nous sommes Européens et la libre circulation des biens et des personnes est bafouée.
17 juin

Le pavillon grec après deux jours de nav sous Meltème !!!

Depuis les îles du golfe Saronique, nous avons beaucoup navigué. En effet, en quittant Egine, l'abri le plus sûr était à Khitnos (voir sur site page "route"). 55 milles où Logos s'est régalé (Martine un peu moins mais elle a bien manoeuvré). Météo optimiste ... et pourtant, l'essentiel de la nav s'est faite avec 30 à 35 noeuds de 3/4 avant. 3 ris dans la grand voile et gégène bien enroulé. Le seul abri de l'île de Khitnos était bien envahi. Nécessité de coller le cul du bateau contre le paroi rocheuse pour être au calme. Beaux et grands yachts, ancres qui dérapent... de l'animation !!! Et cette météo à laquelle nous sommes scotchés. 3 sources d'informations (dont Internet) nous affirment que la journée du 16 sera favorable. On renonce à monter vers les Sporades (Nord Ouest), les menaces de Meltème sont trop grandes et persistantes. Peut-être Khios (Nord Est). 2 heures du matin, grand calme dans la baie. Même les fêtards se sont endormis. Martine se réveille, résignée. Départ au calme. Dès que l'île est contournée, c'est parti ! 2 ris dans la grand voile, Gégène enroulé et vent au près à 25 Noeuds. Calme brutal pour passer un chenal réputé très venté (allez comprendre !!!) et dès la zone à risque passée, le vent se relève. Il avait le choix entre plusieurs directions, dont celle du nord qui nous aurait fait renoncer. Sympa, il s'est mis à souffler à 30 /35 Noeuds de NW, toujours au près. Donc, direction Khios (revoir page "route") dans les embruns. Et, plus on s'éloignait des îles, plus le vent s'assagissait. Nous avons terminé les 35 derniers milles avec 15 noeuds à 90° et une mer très confortable. Voilà. nous sommes dans la zone sensée être la moins ventée de la Mer Egée - ce qui n'empêche pas d'ouvrir l'oeil et les oreilles - avec les plus beaux abris grecs et turcs à portée de Logos.

11 juin

Egine une île pleine de charme, de contraste que nous visitons en scooter (voir page "les matelots" !!!).

7 juin 2003

Le Canal de Corinthe. Un moment inoubliable (à 150 Euros tout de même). Nous en avons profité amplement. C'est impressionnant. Une réalisation cyclopéenne !!!

6 juin 2003

Nous sommes dans le petit port de Corinthe. Port très désagréable. Exposé au vent et à la houle, très peu de place. Visite terrestre de la Corinthe antique, de Mycènes, Nauplie, Epidaure. Des sites inoubliables. Mais, s'il y a une photo à vous montrer, c'est celle de notre rencontre avec les dauphins.

3 juin 2003

Delphes

Une visite en amoureux dans un site grandiose. 

1er juin 2003

Missolonghi

Nous avons pénétré dans le golfe de Corinthe. Un paysage unique s'offre à nous. Nous empruntons un long chenal qui traverse une zone lagunaire impressionnante. Le bateau est en pleine forme tant au niveau des voiles (y compris le spi) que du moteur parfaitement révisé à Preveza. Thank you Mr Scorpios !

La réparation du frigo avec une recharge en gaz et un thermostat efficace nous fait économiser beaucoup d'électricité. Par ailleurs le panneau solaire remplit son office. En conséquence, nous n'avons pas encore utilisé le groupe électrogène pour recharger les batteries. Quelle sérénité !!!

Nous allons poursuivre notre remontée dans le golfe. Escale attendue : Itea pour aller visiter Delphes.